Réussir dans la vie ou sa vie ?

 

 

En se demandant si on doit « réussir sa vie » et non « réussir dans la vie » on privilégie implicitement l’Être à l’Avoir. C’est déjà le début d’une réponse :

C’est être dans l’état d’esprit de se dire qu’on possède des richesses en soi au lieu de se créer des besoins artificiels. Cela entraîne une meilleure connaissance de soi avec des effets positifs comme sentir par exemple, ce que l’on peut apporter aux autres, apprécier l’instant présent, se dire que le bonheur n’est pas une entité absolue et inaccessible mais une succession de petits bonheurs … tout plein de choses.

On accède alors à l'envie d'approfondir le sens de sa vie et de faire ce qui nous procure le plus d’estime de nous-même. Le but ? être bien avec soi, en accord avec soi-même, tout simplement. Et si jamais on découvre un jour que le bonheur est en soi, alors on peut avoir le sentiment d’avoir plutôt bien réussi.

Doit-on tout faire pour avoir le sentiment d’être heureux ? Ma réponse est oui.

Écrivez-moi ce que vous en pensez, comme ça, avec les mots qui vous viennent, naturellement, sans trop réfléchir ...


Merci à vous.