Ode à un coup de crayon


Pour la première fois, j'accompagne l'un de mes poèmes par une petite histoire tout-à-fait charmante, que je vous invite à lire dans une de mes chroniques  ...


 

Certains plaisantins te diront

C'est le rôle de la médecine

D'aller opérer un crayon

Pour s'assurer qu'il a bonne mine

 

Tou-à-l'heure ils te chanteront

Pas besoin d'avoir l'ouïe très fine

Tu auras recours au piston

Pour ne pas connaître la famine

 

Ne les écoute surtout pas

Au diable les gens de bons conseils

Ils te parlent d'eux pas de toi

Inutile de tendre l'oreille

 

Fais confiance à ton personnage

À tes idées, à ta passion

Tu peux puiser dans ton courage

Tu as un fameux coup de crayon

 

  Rosalie

*