Poèmes ... la suite !

 

 

maison jaune Gorée

 

De moi en mois

 

Pendant tout le mois d'avril
Prudente je reste protégée
Ne me découvrant pas d'un fil
Pour éviter tout danger

Mais au joli mois de mai
On peut faire ce qui nous plaît
Alors je me ferai coquette
Pour repartir en goguette

Et puisqu'au mois de juin
De maxime il n'y a point
Je vais faire mes bagages
Et partir en voyage

Et pour les mois de Juillet Août
Je voudrais sans aucun doute
Bien sûr l'amour retrouvé
Que dans ma vie ce soit l'été


Rosalie
°-°-°-°-°-°-°-°-°-°

 

L'Amitié

 

Je fais l'éloge de l'amitié
Sans réserve et illimitée
Celle qui nous porte et nous élève
Omniprésente, sans aucune trève

On peut tout dire à un(e) ami(e)
Pour rire ou pleurer, peu importe
On peut l'aimer lui dire merci
Car il nous aime et elle nous porte

Quelle sensation bien agréable
D'être là, de compter pour lui
Ou pour elle, d'être dans sa vie
Et de se sentir responsable

Bien plus précieuse que l'amour
L'amitié est un vrai trésor
De savoir que c'est pour toujours
Cela nous rend encore plus fort

La mort seule peut nous séparer
Et encore, elle nous fait des signes
De l'invisible, la voie lactée
Alors je tâche d'en être digne


Rosalie
°-°-°-°-°-°-°-°-°-°

 

Avril 2009 !

 

Enfin voilà le printemps
Celui des amoureux
Ou bien des prétendants
On se sent plus heureux


Vive le réveil des sens
Et les regards brûlants
On rit, on chante, on danse
Tout semble différent

Seul ou accompagné
On lève les yeux au ciel
Heureux de constater
Qu’il y a du soleil

Et les températures,
         Elles aussi ont grimpé         
            Pourvu que ça dure            
Et qu’on se croie en été


 Rosalie

°-°-°-°-°-°-°-°-°-°

   

Un ami est parti en voyage

 

Un ami est parti en voyage
C’est quelqu’un qui le côtoyait
Qui doucement m’a révélé l’outrage
D’une vie qui tout d’un coup s’arrêtait

Un ami est parti en voyage
Et nous voilà de lui séparés
Ses proches, ses copains, son entourage
Nous sommes tous désemparés

Un ami est parti en voyage
Savions-nous vraiment qui il était
Un poète, un gentil, un fou, un sage
Peu importe puisqu’on l’aimait

Un ami est parti en voyage
Sans dire au revoir je m’en vais
Laissons-le alors atteindre l’autre rivage
Et reposer enfin en paix

 

 Rosalie
°-°-°-°-°-°-°-°-°-°





Il pleut ... il pleure !

 

Quand il y a des nuages,
Ton regard devient gris
Dans ton cœur vient l’orage
Et dans tes yeux la pluie

Quand il y a du soleil
Ton regard devient bleu
Tu me dis « la vie est belle »
On se sent plus heureux

C’est fou ce que le temps
Parfois se joue de nous
Pourquoi est-on content
Ou bien fait-on la moue ?

C’est pourquoi je voudrais
Exprimer un souhait
Que vienne chanter la pluie
Quand nous sommes endormis


 Rosalie
°-°-°-°-°-°-°-°-°-°

 

 

autres poèmes ...