Accro à votre portable ?

 

 

tel mobile

Êtes-vous accro, addict, à votre portable ? Voire dépendant(e), en le sachant ou pas ...

Si vous, vous ne l'êtes pas, ouf ... ! (pas cette addiction là, non, mais peut-être une autre ) d'autres le sont. Ah ! Vous aussi vous avez remarqué ?

 

 

Votre blogueuse préférée, pour garder la forme et galber ses formes (bien l'expression, hein ? Elle est de moi ) se rend 3 fois par semaine à la salle de gym en fin d'après-midi, en n'oubliant surtout pas son.... non, pas son portable, son baladeur.

 

gym pédaleur debout

 

 

 

 Je fais un peu de pédalage debout (appareil un peu différent d'un stepper pour les connaisseur(se)s) et ensuite du vélo, tout ça en écoutant mes morceaux préférés, pour me donner du courage. 

Ce que j'ai constaté au fil des années, c'est que mon baladeur a aussi l'avantage de m'isoler du bruit de certaines machines, et surtout des autres.

Il y a quelques jours, alors que je pédalais, un jeune monsieur est venu s'asseoir à côté de moi pour faire du vélo. Il avait son smartphone avec l'écouteur à fil à l'oreille. Il s'est mis à pédaler très rapidement, tout de suite ? et le téléphone a sonné. Il a répondu, en parlant assez fort, avec un débit aussi rapide que ses coups de pédale. Au bout de quelques minutes il a raccroché, lu un long sms, il en a écrit un autre nerveusement, assez long lui aussi. À peine avait-il fini que la sonnerie a retenti à nouveau. Sa réponse fut encore aussi speed que son pédalage. Après avoir raccroché il a appelé quelqu'un et il avait toujours l'air dans l'urgence. Cet épisode s'arrête là, car mon entraînement vélo était terminé et j'allais au cours de gym. À de très rares exceptions, là, point de portable susceptible de venir nous déranger.

Comme il faisait beau, (ce qui n'est pas le cas ce lundi midi), je suis allée m'allonger sur un banc du jardin public qui se trouve près de chez moi. Ah ... lézarder après l'effort, ça va être délicieux ! Et m...., manque de bol, une jeune dame était déjà là en train de téléphoner, tout en agitant d'ailleurs l'une de ses jambes ... Elle a empoisonné mon heure de répit, passée - bien obligée, avec mon baladeur sur les oreilles - avec son portable. Elle a parlé, raccroché, re-composé un numéro, re-parlé, laissé des messages... Je me suis d'ailleurs dit qu'il devait exister de plus en plus de mega forfaits illimités à toute heure.

Dans le métro, ce n'est pas mal non plus ... Baladeur obligatoire sur les oreilles car les gens parlent fort pour couvrir tous les bruits divers et variés, dont ceux des autres ! Là encore.

Puisqu'il y a des journées de ceci ou de cela, pourquoi pas une journée sans portable ?? Plus sérieusement, pourquoi ne pas décrocher de temps en temps, dans le bon sens du terme, cette fois-ci !